Article-blog

Vaccin anti-sars-cov-2 : est-il fiable ? Partie 1

Nous allons nous intéresser au vaccin contre le sars-cov-2 qui a été autorisé récemment et qu’on commence à donner dans plusieurs pays. On entend beaucoup de choses à ce sujet et aussi beaucoup d’inquiétude. Il y a deux questions qui sembl intéressantes à développer : est-ce qu’on doit s’inquiéter du vaccin sur la base qu’il utilise une plateforme ARN ? puis le vaccin est-il lui-même fiable, pas dangereux et surtout est-ce qu’il et efficace ?

A quoi sert la douleur ?

Aujourd’hui nous allons nous poser cette question simple mais fondamentale : à quoi sert la douleur ? Tout d’abord la douleur est une fonction vitale. Elle permet à la fois d’informer l’individu par un phénomène de perception sensorielle que quelque chose de dangereux est en train de se produire, mais aussi d’attribuer à cette perception un caractère désagréable qui va pousser l’individu à éviter le danger, et même d’apprendre à l’éviter dans le futur.
Classiquement, on définit la douleur comme une expérience sensorielle désagréable.
D’un point de vue mécanistique, la douleur en tant qu’expérience sensorielle, met en jeu des mécanismes comparables à n’importe quelle autre perception sensorielle comme la vision ou l’audition. C’est-à-dire qu’elle implique un tissu (celui qui fait l’objet de la sensation de douleur), des nerfs périphériques, puis le cerveau qui est essentiel à toute forme de perception sensorielle. Alors comme ça on pourrait imaginer que la douleur, par exemple au niveau de la peau, est une forme exagérée de toucher, et que l’on n’a pas ici quelque chose de véritablement distinct en termes d’anatomie et de fonction. Mais il s’agit bien d’un système à part et bien individualisé.

Cannabis thérapeutique

Cannabis thérapeutique : la versatilité des substances

Cette année la France, et plus précisément l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé (ANSM), va encadrer une étude clinique d’envergure pour tester la faisabilité de l’utilisation du cannabis médical dans un cadre strictement thérapeutique. Mais alors pourquoi une substance qui par ailleurs, est surtout connue pour ses effets addictifs et négatifs sur le plan de la santé, serait-elle envisagée pour justement être utilisée dans des indications pour la santé ? Il est clair que cette substance a des effets bénéfiques dans certains cas et dans une certaine mesure d’utilisation. Par exemple des effets analgésiques ou encore anxiolytiques et plus généralement des effets dits psychoactifs.
Mais dans une réflexion plus fondamentaliste, on pourrait se demander comment une substance comme celle qui est active dans le cannabis, c’est-à-dire issue d’une plante, a des effets sur un cerveau humain ?

SARS-CoV-2

SARS-CoV-2 : Erreur humaine ou sélection naturelle ?

Depuis maintenant plusieurs mois, le virus responsable de la pandémie CoVID-19 se propage, entraînant la planète, ou plutôt l’humanité, dans une situation inédite. Ce virus qui était encore inconnu en novembre 2019 fait aujourd’hui l’objet de tous les regards. Mais d’où vient-il ? comment un tel virus en est-il venu à infecter l’humain si subitement ? La recherche en virologie dans le monde est une discipline exercée par de nombreux laboratoires. Dans ce cas, n’est-on pas en droit de se demander s’il ne s’agirait pas d’une erreur, produit d’une expérience qui aurait échappé au contrôle des chercheurs ?

Description

Le processus de cancérogénèse

Le cancer est une maladie liée à la prolifération cellulaire anormale où les cellules tumorales se divisent à un rythme effréné, produisant l’apparition de tumeurs et de métastases. Mais qu’est-ce qui différencie la prolifération tumorale de la division cellulaire normale ? Et comment se fait-il qu’un cancer ne survienne pas plus souvent étant donné le nombre de divisions cellulaires et le taux de renouvellement des cellules tout au long de la vie de l’organisme ?